Périple dans le nord, épisode 2: l’immersion

IMG_7618

Est-ce que nous sommes parvenu à « un point exceptionnel » comme le dit Saint-Exupery dans cette phrase que nous avons reprise pour ouvrir notre blog? Ce qui est sûr c’est que ces quelques jours à Dong Van ont une saveur particulière et donnent déjà à notre voyage la dimension que nous souhaitions.

Après notre première nuit ici, nous partons sous un temps nuageux pour Sin Hai, un petit village à la frontière avec la Chine. Pourquoi aller là? On ne sait pas très bien! Notre guide n’y est jamais allé, mais il paraît que ça vaut le coup…

La route est magnifique, les paysages dans la brume, incroyables. Cette région est peuplée majoritairement par les Hmongs. Nous devinons au loin leurs habitations perchées et perdues en pleine montagne, sans aucune route qui y conduit, nous découvrons à chaque virage leurs terres cultivées malgré la pente et l’inaccessibilité.

IMG_7619

Bientôt la route devient vraiment chaotique.

IMG_7635

Après 2 heures de route (pour faire 15 kms!), nous arrivons à Sin Hai, petit hameau qui se termine par une barrière marquant la frontière avec la Chine. Il pleut, on a faim. Ici il n’y a pas grand chose et les habitants sont assez surpris de nous voir (c’est peut-être la première fois que des touristes mettent le pied dans cet endroit). Il y a juste une boutique-gargote où nous allons donc manger une soupe (à la fin de l’article découvrez la video de la préparation du pho dans cette petite gargote…) car il n’y a rien d’autre! Le repas sera complété par de délicieux litchis qu’Apolline s’est fait offrir.

IMG_1712IMG_1716IMG_7632

IMG_1220

Nous sommes vraiment loin de chez nous: les odeurs, la poussière, la saleté… ce sont des conditions difficiles pour nous mais temporaires. Les gens d’ici eux vivent ça chaque jour de leur vie. Et il y a leurs sourires, leur gentillesse.

Qu’y avait-il à voir à Sin Hai? Juste un peu d’humanité…

De retour à Dong Van, nous visitons la ville et poursuivons nos rencontres:

Le lendemain, départ pour Xa Phin, petit village de montagne où a été érigé par les français un palais pour un roi Hmong qui les aidaient dans le trafic d’opium (aujourd’hui il n’y a plus de culture de pavots, en revanche on voit de très beaux champs de marijuana!). Mais ce jour-là à Xa Phin c’est jour de marché! Et ce n’est pas un marché pour touristes: nous sommes les seuls étrangers à déambuler dans cette foule colorée, tel Gulliver un peu perdu dans un monde tellement différent (la population locale est toute petite et on les dépasse d’une tête!). On nous pousse, on nous sourit, on est emporté par le flux, le bruit, les odeurs, les couleurs…

On a même du mal à trouver le fameux palais du roi qui s’avère être un havre de paix (nous y sommes seuls) alors que dehors c’est l’agitation. Les enfants s’en donnent à coeur joie et peuvent courir de pièce en pièce dans ce labyrinthique bâtiment tout en bois.

En ressortant du palais, retour au marché toujours aussi agité et vivant. On y achète des pop corn (!) et on se régale encore un peu des vêtements magnifiques, des étals incroyables (prix spécial pour le stand du guérisseur), et des visages heureux qui nous entourent (le jour du marché qui se tient selon le calendrier lunaire, est un jour de fête, un jour où les familles, les amis se retrouvent et chacun porte ses plus beaux vêtements pour y venir. Nous en avons vu beaucoup qui venaient à pied, faisant sans doute dix ou quinze kilomètres.)

Après cette magnifique immersion dans la vie des Hmongs, nous partons pour Lung Cu, le point le plus au nord du Vietnam où a été érigée une haute tour (plus de 300 marches pour arriver en haut). Avant d’y grimper, nous déjeunons dans une gargote (on commence à s’habituer à cette rusticité alimentaire…). Avant de rentrer à Dong Van, nous faisons un tour dans un village Lolo près de Lung Cu, un beau village aux maisons en terre et en bois, avec une population colorée et hyper souriante, mais réfractaire aux photos!

IMG_1336

Il nous restera en mémoire les visages éclatants de deux jeunes filles à la fenêtre de leur maison, qui riaient de nous voir marcher sous la pluie avec nos impers en plastique…

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. LABLEE dit :

    C’est mieux que la TV vos films !!!

    J'aime

  2. Steph dit :

    C’est vraiment SUPER !!! Vous êtes au bout du monde. Tout vos repères doivent être bouleversés (la langue, les odeurs, la bouffe, les gens…).
    Expérience unique et fabuleuse. J’espère que les enfants en ont conscience et en profitent à fond.
    Très belle aventure familiale d’ouverture à l’autre !
    Continuez à nous faire partager tout ça…
    Bises rezéeennes (une peu humides mais qui commencent à sentir l’été)

    J'aime

  3. john dit :

    Bravo et félicitations pour ce voyage vers l’inconnu et les inconnus. Merci de tous vos « posts » que l’on regarde avec attention, envie, et plaisir. Vous allez revenir « riches » d’expériences et de valeurs nouvelles. Nous partagerons avec plaisir ces valeurs et essayerons peut-être de suivre votre modèle à notre tour, si on en a le courage ! Mais déjà, quelle bouffé d’air neuf et pur pour le corps et surtout pour l’esprit !

    J'aime

  4. Damien dit :

    Merci pour l’aventure!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s