Palamei Guesthouse (par Apolline)

Lors de notre séjour sur le plateau des Bolovens, réputés pour ses plantations de thé et de café sans oublier ses magnifiques cascades (voir article de Champasak aux Bolovens), nous nous sommes arrêtés 3 jours à TAD LO, un petit village tranquille au bord d’une rivière.
Nous avons logé dans une guesthouse formidable remplie d’enfants (dont je parlerai en détails plus loin) et d’animaux en tous genre : chats (dont je parlerai également plus loin), chiens, poules, cochons …
Poh, le responsable de la guesthouse, organise tous les soirs un énorme dîner que nous dégustons en compagnie de la famille lao et des voyageurs.
Le dîner, parlons-en, entre plats de riz colorés et laap en passant par légumes sautés, bruschetta, purée et même viandes au barbecue pour le dernier soir, c’était tout simplement DÉLICIEUX.
Nous avons beaucoup parlé avec Poh qui nous a raconté son histoire : il était très pauvre quand il a eu sa première fille, Palamei, il n’a put emmener son épouse à l’hôpital. Il a beaucoup travaillé pour ouvrir sa propre guesthouse où il a emmené sa femme, sa sœur et ses 2 enfants.
Poh a recueilli beaucoup d’enfants qui travaillent tous aujourd’hui dans sa guesthouse. Parmis eux se trouvent Alek, un garçon de 15 ans qui a perdu son père à 6 ans alors qu’il avait 5 frères et sœurs et que sa mère était enceinte. Poh l’a donc recueilli et souhaite le voir prendre la suite de la guesthouse. Il y a également Andy et Hat qui ont 16 ans. Andy n’a pas vu sa famille depuis 10 ans et quand Poh l’a adopté il n’avait qu’un vêtement. Il y avait d’autres enfants au sujet desquels nous n’avons pas eu le temps d’en apprendre davantage, contrairement à Alek et Palamei avec qui nous avons discuté et joué pendant une longue soirée.
Palamei a 14 ans, elle est adorable et gère très bien la guesthouse: avec l’aide d’Alek elle s’occupe des chambres, de la cuisine, du ménage et même des comptes.
J’ai oublié de parler des chats, en effet il y avait plusieurs chats dans la maison, dont coco, l’amour de Melvil et squatteur, un adorable chaton dont Clarence a gardé un bout de ficelle qu’il porte au bras en souvenir. J’ai oublié aussi de parler de Bénédicte, une belge très sympathique qui travaille dans la guesthouse et qui est très liée aux enfants. D’ailleurs il l’appelle Ben mais c’est parce que les Laos n’arrivent pas à prononcer certaines lettres et donc, nous, ils nous appellent  Apo, Mel et Cla.
Voilà, nous  avons passé de merveilleux moments et nous continuons à échanger avec Palamei et Alek .
J’espère que nous reviendrons un jour dans la Palamei guesthouse…

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. monique Amirault dit :

    Très beau ma petite Apo, on sent tout ton bonheur et j’en suis toute émue.
    Malie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s