Une pause à Vientiane et en route vers le sud…

IMG_0797

Après notre depart de Luang Prabang, nous avons fait une étape à Vang Vieng, petite ville spécialiste du tubbing et de tous les sports de rivière et auparavant réputée par les fêtards pour ses paradis artificiels de toutes sortes qu’ils pouvaient consommer à haute dose, allongés dans des bars aménagés dont nous avons pu observer quelques vestiges. Le temps étant couvert et pluvieux nous nous sommes contentés de consommer la wifi (excellente!) et de rédiger quelques articles de retard et avons décidé d’anticiper notre arrivée à Vientiane. Après un voyage en mini-van qui nous a permis de côtoyer un jeune fêtard issu d’une communauté dont certains membres qui l’accompagnaient nous ont recommandé de prendre soin de lui et dont les paillettes, les tatouages et les piercings ont beaucoup impressionné les enfants, nous arrivons à Vientiane avec 1h en retard.
Nous retrouvons Elodie, Gaylord et Paul qui nous conduisent les uns en voiture et les autres en moto chez eux.

Cette halte de 3 jours dans leur belle maison sur les bords du Mékong, dans un charmant quartier où se côtoient de très grandes maisons d’expat’ et de petites bicoques en bois de laotiens, a été une véritable parenthèse enchantée. Les enfants se sont bien entendus avec Paul dont nous avons fêté les 6 ans et nous avons apprécié de rencontrer des adultes, de partager leur quotidien et de n’avoir pas de contrainte horaire, notamment pour le petit déjeuner. Parlons-en du petit déjeuner, le meilleur de notre séjour: baguette, croissants et  pains au chocolat tout chauds, apportés par Gaylord chaque matin, le tout servi face au Mékong. Royal! Nous avons également retrouvé le plaisir des longs apéros et discussions sur la terrasse (face au vat voisin dont les jeunes novices se chargeaient de l’animation musicale….. bien éloignée des rites qu’ils étaient sensés apprendre!), au  cours desquels, Elodie et Gaylord nous font part de leur 4 ans d’expérience au Laos avec au début la frustration d’échanges policés dans une société laotienne pétrie de communisme et de bouddhisme qui ne permet d’exprimer ni ses opinions ni son ressenti.


Sur leurs conseils nous avons arpenté la ville et effectué la visite du magnifique vat Si Saket, le plus ancien de Vientiane, remarquable notamment par son cloitre horné de plusieurs milliers de bouddha.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous sommes également allés à la Cope (Coopérative Orthotic & Prosthetic Entreprise), une organisation qui aide à la réadaptation des handicapés, victimes des bombes larguées au Laos par les américains. En effet, au cours de la guerre du Vietnam, les USA pour neutraliser la fameuse « piste d’Ho Chi Min », ont massivement bombardé le Laos (pays le plus bombardé au monde!). Ces bombardements   font encore des victimes, car beaucoup de ces engins (bombes et mines anti-personnelles) n’ont pas explosé et restent un danger pour les enfants ou ceux qui travaillent dans les rizières. Nous en sommes sortis bouleversés. Pour en savoir plus sur cette guerre « secrète » dont a été victime le Laos: http://www.copelaos.org/ban_cluster_bombs.php
Enfin, nous sommes allés visiter une très belle exposition de photo, d’un jeune artiste talentueux qui exposera bientôt dans tous les hôtels chics de Vientiane et de Luang Prabang et que nous vous recommandons chaudement avant que sa quote n’explose et qu’il soit hors de prix. A découvrir: http://gaylordgiordanino.wixsite.com/photographer/nature
Mais à Vientiane, nous avons aussi découvert la vie nocturne avec ses nombreux restaurants, ses terrasse au bord du Mekong, son marché nocturne, son Patuxai illuminé, et le Pha That Luang, immense stupa doré dans lequel serait entreposé une relique de Bouddha.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


C’est le cœur serré que nous sommes repartis pour rejoindre Thakhek, afin d’avancer dans notre voyage et pouvoir atteindre le sud du Laos avant l’expiration de notre visa.
A Thakhek, nous avons enfourché des motos pour effectuer une petite partie d’une boucle qui permet de traverser de petits villages entourés de rizières et dont les enfants saluaient notre passage par de grands sourires en criant « sabaidee, sabaidee », découvrir de magnifiques paysages de montagne et de belle grottes. Parmi nos étonnements, la grotte Xieng Liap, où nous devions voir des tortues à carapaces molles (en vain!) mais que nous avons visitée en longeant la rivière souterraine qui la traverse, éclairés par des lumières de boîte de nuit: déconcertant!


Mais lors de cette journée nous avons surtout expérimenté le moto cross en tombant dans des flaques de boue profonde…. Nous avons même dû lutter pour repêcher la tongue d’Apolline emprise dans des « sables mouvants  » comme diraient les enfants!
Bref, nous n’étions pas mécontents de passer la soirée tranquille, sur la place principale de Thakhek, animée et bon enfant que nous avions rejoint cette fois en tuk tuk (la veille nous avions marché 2km, notre hôtel était plus excentré que prévu, ventre vide car nous n’avions pas déjeuné, sous des trombes d’eau, pour rejoindre un restaurant dans le centre!).

IMG_0813
Le lendemain réveil à 6h pour être à 7h à la gare routière et  prendre le vip bus de 8h30 pour Paksé… Ça ne s’est pas passé tout à fait ainsi: le seul bus circulant finalement était un bus local partant à 10h30 et arrivant vers 18h30. Malgré notre déception nous ne regretterons pas le voyage car il fut une plongée dans le Laos profond.
Dans le bus, musique karaoké à fond et films karaoké en boucle jusqu’à ce que la télé rende l’âme. Arrêts intempestifs (après seulement 5 minutes être parti pour regonfler les pneus, un peu n’importe où pour déposer ou prendre un passager) dont certains à des endroits stratégiques où une horde de vendeuses prenaient d’assaut le bus pour proposer des brochettes en tous genres (œufs, poulet grillé, bœuf séché…), des fruits et du riz, en se tirant la bourre et se bousculant pour être les premières à nous mettre sous le nez leurs produits.

IMG_0817
Alors que nous comptions sur des arrêts dans des gargotes pour déjeuner, nous nous gavons de chips et de bananes (nous avons bien essayé une de leurs brochettes mais le goût étrange et très fort nous a fait penser à du chien sauvage ou du gésier de buffle!), privés que nous avons été déjà de petit déjeuner!! On se gavera le soir à Paksé dans un resto Indien pour compenser.
Le voyage fut long, très long, lent, très lent et surtout très très bruyant: nous n’en pouvions plus de la musique assourdissante. Mais personne ne fut malade!

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Stéphane dit :

    Une alternance de moments paisibles, reposants et de moments plus… funky ou rock’n roll en somme ?!
    Vous nous faites toujours rêver…
    Bises rézéennes

    J'aime

  2. john dit :

    Ce n’est pas vos petits déjeuners français qui nous faisait rêver ! Aller continuez les mensonges et racontez que vous manger des crottes de lapins avec sauterelles; ça nous fait marrer !

    J'aime

  3. Giordanino dit :

    Ce fut un grand plaisir de vous recevoir, nous n’avons pas non plus souvent l’occasion de partager nos ressentis avec des personnes aussi curieuses et intéressées. Je vous remercie aussi au non de ce jeune photographe pour le lien vers son site.
    Portez vous bien et ravi de savoir que Vientiane aura été une étape agréable pour vous!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s