1ère semaine au Sri Lanka

Nous voici de retour en Asie pour découvrir le Sri Lanka dont on nous a dit tellement de bien…

Nous passons d’abord 2 jours à Colombo et découvrons la ville sous un jour particulier car c’est la fête nationale et tout est désert! Dans le quartier de Pettah nous imaginons ces petites ruelles grouillantes mais là c’est désert! Même les temples sont fermés, seule un mosquée nous ouvre ses portes. Nous profitons donc plutôt de notre hôtel, installé dans une maison coloniale dans un quartier calme et dont la petite piscine nous fait beaucoup de bien pour supporter les 30° d’écart avec la France! Le restaurant de l’hôtel est aussi excellent et propose une cuisine qui fusionne délicieusement les saveurs sri lankaises et méditerranéennes.

Décidément notre passage à Colombo est un peu maudit car le soir où nous décidons d’aller admirer le coucher de soleil dans l’océan indien, un terrible orage éclate! C’est en rentrant en taxi de cette expérience ratée que nous connaitrons les aléas de la circulation sri lankaise (voir blog de Melvil). Il faut dire qu’ici comme un peu partout en Asie la conduite est assez sportive et il existe une sorte de « chaîne alimentaire » de la route: en bas de la chaîne, on trouve les piétons, puis les 2 roues, les tuk-tuks, les voitures et enfin les bus qui s’avèrent être les maîtres du bitume.

On peut tenir à 5 dans un tuk-tuk!

Quelques jours plus tard, nous ferons un trajet en bus entre Galle et Tangalle. Nous nous retrouverons dans un vieux bus au charme local dont au début nous doutions de sa capacité à faire le trajet en 2 heures comme prévu. C’était sans compter sur le chauffeur qui devait rêver d’être pilote de F1! Si au Sri Lanka, on est censé rouler à gauche, notre chauffeur préférait rouler au milieu de la route, en klaxonnant quasi en permanence. Cela lui permettait de doubler tuk-tuks et voitures qui se trainaient un peu. Et en ce qui concerne les véhicules qui arrivaient en face? Ceux-ci nous évitaient systématiquement en passant sur le bas côté au péril des piétons qui pouvaient s’y trouver! Notre chauffeur semblait tellement pressé qu’il s’arrêtait à peine pour prendre de nouveaux voyageurs ou en déposer, ceux-ci devant sauter en marche! Heureusement pour nous, à Tangalle le bus s’arrêtait à la gare routière et nous ne fûmes pas obligés de jouer les funambules en courant derrière le bus agrippés au coffre pour récupérer nos bagages! Finalement le calme de Colombo lors de ce jour férié était assez appréciable…

Nous quittons donc Colombo par le train pour notre deuxième étape, au sud de l’île: Galle. Pour trouver le quai de notre train qui n’est pas très bien indiqué, nous nous laissons guider par les conseils de Sri Lankais, toujours très attentifs à nous et à ce que tout se passe bien pour nous. Plusieurs personnes nous abordent spontanément pour nous indiquer le bon quai, le bon horaire, le bon wagon. Nous voyageons en seconde (nous avons décidé de prendre un train local où il n’y a que seconde et troisième classe et avons délaissé le train pour touriste en première classe climatisée). Le train est bondé et on se retrouve debout à l’entrée d’un wagon. On pourrait se croire dans le métro à l’heure de pointe, si ce n’est que les portes du wagon qui donnent à l’extérieur restent ouvertes pendant tout le trajet, ce qui nous permet d’avoir de l’air et d’admirer la côté que nous longeons pendant tout le trajet.

Arrivés à Galle, nous nous installons à l’intérieur du Fort qui abrite la vieille ville. Ici on se croirait encore au début du XXème siècle, le long des rues bordées de villas coloniales et de jolies boutiques. Du haut des remparts nous apprécions la vue sur l’océan indien.

Nous admirons aussi les écoliers (tous en blanc, les garçons avec une cravate bleue, les filles avec une cravate rouge et des noeuds rouges pour attacher leurs cheveux) faire des exercices paramilitaires en plein soleil.

Le premier soir nous dégustons notre premier Rice&Curry dans un petit resto familial et nous commençons à comprendre ce que veut dire « low spicy »: pour nous c’est déjà très très fort!!!

Jeudi matin, direction Tangalle sur la côte sud. Nous savons qu’il existe une ligne de bus directe entre Galle et Tangalle mais impossible de connaître l’heure. Ce n’est pas grave: notre chauffeur de tuk-tuk nous trouve le bus, nous explique qu’il partira une heure plus tard et range nos sacs dans la soute. Comme à la gare de Colombo, plusieurs personnes nous demanderont où on va pour s’assurer que nous sommes dans le bon bus. On sent ici que les gens se préoccupent vraiment de nous, avec beaucoup de gentillesse et de grands sourires. Bref on se sent bien…

A Tangalle, on se pose dans un hôtel sur la plage. Les enfants découvrent la force des vagues de l’océan indien et jouent à se faire emporter par les vagues… heureusement nous restons près d’eux car la mer ici est assez dangereuse. Entre deux baignades, nous partons en canoë sur la lagune. Des myriades de petits poissons translucides sautent de l’eau sous nos pagaies, de gros varans glissent silencieusement dans l’eau près de nous, de magnifiques oiseaux s’envolent… nous sommes dans un autre monde.

Droit sur un varan !!!

La première semaine s’achève et demain nous nous enfonçons dans l’intérieur de l’île pour découvrir la montagne, les plantations de thé, les anciennes citées impériales…

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. simon dit :

    Felicitations à Melvil pour son 1er article…un future journaliste : observateur, qui sait analyser, dans un style agréable….
    Je ne sais pas qui je dois féliciter pour le 2eme article qui est tout aussi passionant!…
    Profitez bien des paysages, des couleurs, des mets pas trop épicés…et de la gentillesse des habitants!…
    Bisous. Encore bonne fête à Apolline.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s