Vers le Nord: Partie I ; Ella, au pays des sangsues

Après une première semaine détente au Sri Lanka oscillant entre plage, visite et jus de fruits, nous partons pour le nord du Sri Lanka, enfin, le centre. Cette fois-ci, le voyage est plus agréable, nous sommes dans un van (j’écris cette article dans le train qui nous emmène à Kandy, donc, j’en sais quelques chose niveau confort). Le voyage est assez confortable jusqu’à ce qu’on arrive dans les montagnes où, là, nous risquons à chaque instant la mort. Le van manque 100 fois de foncer dans les tuk tuk, voitures et bus ou même de se planter dans le décor, mais bon, on est au Sri Lanka, on lance le dé, et heureusement, le conducteur a un porte bonheur donc à chaque fois, le dé indique le bon numéro!!! Une fois arrivé, nous nous installons dans notre « cottage » (prononcez « kottailldje » et non «kottaage » ,n’est ce pas papa!). Notre « cottage » est est plutôt pas mal, on y retrouve plusieurs chambres, une salle commune, une cuisine, une salle de bain, bref, une belle maison… Nous mangeons quelques pringles que papa tel un ignoble homme ne voulut nous accorder dans le van alors que ses trois pauvres enfants crevaient de faim. Ensuite, nous allons visiter une plantation de thé pas très loin d’ici. Nous échappons à la pluie pour nous retrouver à déguster quelques thés, gingembre, cannelle, citronnelle, thé magique ou encore thé qui fait rire, c’est un festival! Ensuite, nous achetons quelques boites de thé ainsi qu’un baume « miracle » qui nous fait miraculeusement oublier brulures et boutons de moustique attrapés sur la plage. Avant de partir, nous discutons un peu avec le propriétaire de la plantation de thé, un anglais qui nous apprend deux choses: ici, après la pluie il y a beaucoup de sangsues, et aussi qu’on peut se baigner dans la rivière près d’ici. En rentrant, nous nous reposons un peu avant d’aller dans la maison principale (avec la wifi!) située à une centaine de mètres. Nous prenons un thé et nous familiarisons avec Patricia, italienne, francophone et propriétaire de la guets house. Après avoir écouté tous les « snaps » et répondu à tous les « whatsapp » (#mafamilleestnomophobe !!!) nous retournons au cottage pour se préparer pour le diner servi dans la guest house. Le soir, nous dégustons un excellent rice&curry au poulet et des délicieuses pâtes puis en dessert une glace au chocolat ultime avec des bons fruits en compagnie d’un couple de voyageurs. 

Le lendemain, après un excellent petit déjeuner composé de jus de fruit, thé, café, oeufs frits dans une galette, pancakes et surtout d’excellentes confitures, malgré la présence de la goyave/passion et de la fraise, ma préféré fut mangue/gingembre. Après ce petit déjeuner consistant qui n’en finit pas nous partons en randonnée à l’Eagle Rock, point de vue magnifique, paysages sublimes tout est beau, sauf… Alors que nous marchons, un cri se fait entendre… Maman, toute derrière, vient de se faire « attraper » le pied par une sangsue, tout le monde fait l’erreur de s’arrêter et alors, c’est l’invasion !!! Une fois, la sangsue de maman enlevée, une autre s’accroche aux baskets d’Apo, et à celles de Papa, et de Clarence, et aux miennes. Nous passons 1/4 d’heure à enlever les sangsues, puis elles reviennent, puis on les ré-enlève, puis elles reviennent…etc. Au bout d’un moment, on comprend que la seule façon de s’en débarrasser est de continuer à marcher, de plus, le chemin arrive au soleil, les sangsues s’en vont donc. Le reste de la randonnée se fait sans imprévu puis nous rentrons au « cottage » où nous découvrons quand même que les sangsues ont fait une victime, le plus brave de la famille, le loyal et honnête Philippe !!! Nous nous posons donc.

Avant de repartir cinq minutes plus tard avec maillots de bain et serviettes pour la rivière indiquée par le propriétaire de la plantation la veille. Nous descendons donc par un sentier de plus plus petit, traversant parmi les vaches et grenouilles avant d’arriver devant une cascade. Nous pensons pouvoir nous baigner à cet endroit mais plus loin, une flèche indique le lieu de baignade. Nous continuons donc et traversons un léger ruisseau. Devant moi, Papa, derrière moi, Clarence, Maman et « AAAAHHH » Apolline qui vient d’avoir une sangsue sur la jambe. On panique, et devant cette situation, Papa me demande d’aller voir si la piscine naturelle est bien devant et donc, je pars en exploration. Je marche un peu, sans voir de piscine naturelle puis, je vois un groupe de touristes anglais. Je leur demande si la piscine est bien par là, mais, je n’ai pas le temps d’en savoir plus car un énorme chien me saute dessus et m’envoie dans le ruisseau, quand je reprends mes esprits, je voie les touristes défiler et me signifier que le chien n’est pas le leur. Je ressors tout seul du ruisseau et je retrouve le reste de la famille, observant des singes. Nous sommes un peu tous sonnés et les sangsues rodent donc nous décidons de rentrer car l’heure du déjeuner ne saurait tarder.

Le ventre rempli de spaghettis à la tomate, nous passons un après midi plus calme, mêlant montage vidéo, jeu de société, envoi de « snaps » et de « WhatsApp », écriture d’articles, lecture de Cluedo, révision pour le bac et massage pour Papa et Maman. Le soir, nous avalons de nouveau un délicieux rice&curry et allons nous coucher.

La réponse était…. Marcel Proust!!! Voici une nouvelle citation…

 Partir, prendre la route, c’est vivre à fond. C’est se fondre dans le paysage. C’est traverser les apparences et s’habituer aux différences.

Bande annonce de la nouvelle superproduction « Vers le Nord »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s